Voici quelques informations simplifiées sur les méthodes utilisées pour les prises en charge en fonction des problématiques :

Thérapie cognitivo-comportementale : T.C.C.

A pour particularité de s’attaquer aux difficultés du client dans l’ici et maintenant, par des pratiques centrées sur le symptôme observable au travers du comportement. L’accompagnement par le psychologue vise à intervenir sur les processus mentaux dits aussi processus cognitifs, conscients ou non, considérés comme à l’origine des émotions et de leur désordre. 

Même si on essaie de comprendre l’origine du problème dans le passé, on se focalise sur les modes de pensée, les réactions émotionnelles et les comportements dans le présent. Le thérapeute travaille sur les pensées automatiques, les monologues internes, les bénéfices secondaires…

Plutôt que de prendre en compte le passé et le pourquoi, on travaille avec le présent et le comment.

Cette thérapie est attestée efficace dans les cas de :

  • Difficultés personnelles, relationnelles, affectives, familiales, professionnelles

  • Phobies-peurs

  • Troubles anxieux-stress-attaques de panique

  • Obsessions-compulsions-TOC

  • Repli sur soi, dépressions, tendances suicidaires

  • Travail de deuil (personne, santé, emploi, déménagement…)

  • Troubles psychosomatiques (insomnies, problèmes alimentaires, dépendances…)

  • Crises des moments de la vie adolescence, naissance, divorce, choix importants, retraite…..

Intervention systémique brève ou thérapie brève

Est une émanation de la thérapie systémique familiale où toute la famille vient en séance. Comme on s’en doute, cela n’est pas souvent possible ou souhaitable.

L’intervention brève a mis en évidence qu’il n’est pas obligatoire d’en passer par là mais que pour qu’un changement s’opère, il suffit qu’une personne motivée change elle-même quelque chose à ses agissements habituels ce qui modifiera ses relations avec les autres membres du groupe (famille, couple, classe, bureau….).

On dit alors que la thérapie est brève car le psychologue demande au client de choisir un/des objectif(s) à atteindre qui sont sous son contrôle, défini positivement et subdivisé en sous-objectifs clairs.

  • Cette thérapie est efficace chez toutes personnes motivées à obtenir un changement rapide de leur état et qui s’engage activement dans le processus notamment par des « devoirs » à domicile qui permettent à la thérapie d’avancer même en dehors des séances.

Programmation Neuro-Linguistique

Etudie la communication que l’on emploie dans nos échanges.

On analyse le côté verbal (les mots) et le côté non-verbal (les gestes, les mimiques, l’intonation…) pour comprendre les messages que l’on envoie et ceux reçus par l’interlocuteur. C’est plus le comment on exprime les choses qui est significatif plutôt que les choses elles-mêmes.

On se rend compte que ce que l’on croit avoir dit ne semble pas si clair à l’autre et est souvent source de malentendu. Ceci est d’autant plus vrai à l’heure des mails et des sms où malgré les smileys employés, on n’arrive pas à capter complètement les intentions sous-jacentes dans les messages. Commencent alors les imbroglios qui mènent à de véritables impasses et conflits.

La P.N.L. s’attache aussi à comprendre la représentation mentale en accord avec les émotions que le client a de la vie : quels sont ses filtres, ses déformateurs, ses représentations pour ensuite mobiliser ses ressources pour changer ce qui gêne et limite sa vie.

Cette technique est souvent utilisée dans :

  • les thérapies de couple

  • les problèmes de confiance en soi, de ressenti de solitude

  • les dépressions

  • les difficultés de communication

Hypnose ericksonnienne

La croyance populaire donne de l’hypnose l’image d’un phénomène de foire où l’hypnotiseur dit : « dormez, je le veux » et la personne qui tombe en catalepsie !

L’hypnose thérapeutique est un état modifié de la conscience qui permet d’accéder à des changements plus profonds de problèmes ancrés depuis longtemps et que seule la parole n’arrive pas à déloger. C’est comparable à un état de relaxation où l’on est conscient de ce qui se passe autour de soi. L’hypnose ne se pratique que si le client est d’accord ; on ne peut pas hypnotiser quelqu’un contre sa volonté et lui faire faire des choses qu’il ne désire pas.

C’est Milton Erickson qui l’a créée par sa propre histoire de vie et sa souffrance physique.

Cet outil est rarement utilisé, souvent par peur de la pratique. Il ne s’utilise pas seul mais au sein de la relation thérapeutique quand la confiance s’est installée et qu’il semble que ce serait utile pour progresser.

Je l’utilise notamment :

  • en sexologie

  • dans les troubles anxieux et les obsessions-compulsions.

Eyes Movement desensitization and Reprocessing - E.M.D.R

Technique mise au point par Francine Shapiro, elle est utilisée dans le traitement du syndrome de stress post- traumatique qui est une situation où est vécue une sensation de mort imminente.

Cette technique fait appel à une stimulation sensorielle bilatérale alternée par le biais de mouvements oculaires (comme des essuie-glaces).

Une personne ayant vécu ce traumatisme ne souhaite pas évoquer le cœur de la scène de peur de réactiver ses émotions si pénibles. 

Cette technique permet de pouvoir vivre avec ce souvenir (cela ne s’oublie pas) sans chaque fois être replongée dans la mal-être qui l’accompagne.

On ne vient pas uniquement pour faire cette technique car c’est un outil qui s’insère dans un processus thérapeutique complet.

  • Syndrome de stress post-traumatique : accident, agression….en tant que victime ou témoin

Tests d’intelligence de Weschler ou tests de quotient intellectuel (QI)

Les échelles d’intelligence de Weschler sont des tests qui permettent d’obtenir une mesure de l’intelligence que l’on appelle aussi quotient intellectuel (Q.I). 

Il en existe 3 que l’on choisira en fonction de l’âge de la personne. 

On demande ce test pour obtenir notamment le remboursement de traitement de logopédie dans certains cas.

Ce sont souvent les logopèdes ou les écoles qui vous dirigent vers moi.

Nous aurons besoin de 2 séances pour cela : l’une où votre enfant passe le test (1/2 H à 1H en fonction de l’âge et du trouble) et l’autre où je vous remets les résultats et les documents dont vous aurez besoin pour compléter votre dossier pour la Mutuelle.

  • Test d’intelligence ou de quotient intellectuel/ Q.I